• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 18 décembre 2009

J’suis pas trop maligne

Posté par lapecnaude le 18 décembre 2009

8855.jpgQuand j’ai pensé ce blog, ce qui me turlupinait au premier abord, c’était le titre. Et puis en écrivant à mon frère l’idée m’est venue de signer simplement de mon surnom familial « la pecnaude ». Chouette, hurrah, n’ch’Allah, j’avais trouvé ! Je viens de m’appercevoir que c’est un nom que portent un certain nombre de mes concitoyens de la….Meurthe et Moselle, bizarre, je suis née à Nancy, en plein hiver, en pleine guerre, même que mon papa, qui attendait un fils, a fait la route de nuit de Saint Dizier à Nancy en vélo pour trouver…sa deuxième fille. Déjà que passer au travers des mailles du filet de recherche des occupants, c’était pas de la tarte, se voir doté d’une troisième femelle dans son foyer n’a pas dû lui remonter le moral. C’est peut-être pour cela qu’il m’a donné ce surnom. Paysanne ? moi ?. D’accord, je ne suis pas grande, ni blonde comme Madame de Menthon, ni Colonel de réserve de la Blanche (j’suis seulement une ex-sergent de la Bif) qui s’ébahit tout en s’ébaudissant du fait qu’un mendiant ne veuille pas lui servir de larbin pour l’énorme somme de UN euro, pensant dans l’espace neuronal que lui laissé les multiples lifting et autres botoxies que cet être avait compris « la décroissance » ! A noter au passage que cette éminente Présidente du Syndicat Ethic se vante d’avoir été une des premières à …délocaliser ses centres d’appel. Après çà vous vous étonnerez quand vous téléphonez en pleine nuit à votre hotline d’avoir des réponses assorties d’un accent sud-sud-méridional, en bas à gauche de la carte, de ne rien comprendre du tout.              

Ethic en toc va !     Pourtant, j’aime les femmes, grandes, enfin 1 mètre 65 minimum, même blondes, quoique les brunes aient plus de caractère, dorées sur tranche, et surtout MUETTES. Je ne suis pas difficile mais un peu maligne.

Extrait du petit dictionnaire de FRED :

soyérisme : (swajeRism) n.m. Tendance irritante, combinée à un usage exacerbé du verbe soyer, à penser avec sa tête que les autres ne sont pas ce qu’ils pensent ne pas être, bien au contraire.- Faut pas qu’y soillent cons ! - une blonde, ce jour même.

MERCI à tous ces beaux messieurs,  mes maîtres, de Ruminances qu’à l’occasion je n’hésiterai pas à enquiquiner pour ceci ou cela !                             

Publié dans Non classé | 5 Commentaires »

 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo