COMMENT DEFENDRE NOS RETRAITES ? 3ème partie

Posté par lapecnaude le 15 février 2010

imagescaht8gi8.jpg          Les options gouvernementales et patronales

6.- Le système des <> adopté par la Suède est-il une solution pour nos retraites ?

…/… Pourquoi le gouvernement aurait-il demandé au COR un rapport spécifique sur la possibilité d’un remplacement de notre régime par annuités par un régime par points ou compte notionnels comme en Suède ?

Le plus probable est que le gouvernement ne veut pas faire de vagues avant les élections de mars et qu’il attend que le congrès de la CFDT soit terminé pour laisser les mains libres à François Chérèque  ( ? )

Le rapport annuel du COR paraîtra après les régionales et on peut compter sur le gouvernement et le Medef pour en faire la lecture la plus noire possible afin, si les salariés lui laissent les mains libres, de faire voter (comme d’habitude pour les retraites) une loi en plein mois de juillet.

…/…Pour retrouver l’équilibre, le COR renvoie donc les décideurs aux << 3 leviers >> traditionnels :

Le niveau des ressources        -        le niveau des pensions    et      l’âge moyen effectif de départ en retraite

Et, sur le choix de ces leviers, le COR n’est guère optimiste puisqu’il estime à 15 % la nouvelle baisse du niveau des retraites qui découlerait du choix d’un tel système.

…/… Aujourd’hui, les salariés ne sont sûrs que du montant – à moyen et à long terme – de leurs cotisations.Le montant de leur retraite dépendra de l’évolution du PIB et de l’espérance de vie au moment de leur départ en retraite. Le gouvernement n’a plus aucune responsabilité politique à prendre, c’est le système mis en place en 1998 qui a, une fois pour toute, décidé de la part de richesse nationale qui sera attribuée aux retraites.

Avec la crise, le PIB a diminué de 4,4 % en 2009, le montant des retraites diminuera donc de 4,4 % en 2010. Si l’espérance de vie (mesurée par les mêmes tables de mortalité que celles des assurances privées) augmente, le montant des retraites baissera, sans que, là encore, le gouvernement ait la moindre responsabilité politique à prendre, sans le moindre débat public …/… Avec ce système, tout repère collectif disparaît …/… (Ndlr. Évidemment si le virus H1N1 était passé par là ….)

Dans le système suédois comme dans la retraite à points, si chère au Medef, c’est l’intégralité de la carrière qui est prise en compte pour le calcul des retraites …/… les périodes de maternité, de chômage, de maladie ou d’invalidité n’ont pas vocation à être prises en compte. Au total, le taux de remplacement du salaire par la retraite ne peut que baisser …/…

7.- La droite et le gouvernement ont-ils abandonné l’idée de nous imposer des fonds de pension ?

Non, le Medef rappelle constamment la nécessité de <> la retraite par répartition au moyen de retraites par capitalisation, c’est à dire des fonds de pension, qu’ils soient ou non <<à la française>>  …/…

L’épargne-retraite est profondément risquée : c’est accepter de jouer sa retraite en bourse, car les fonds collectés sont placés en bourse et bien souvent en actions puisque, selon les <> qui ont tout intérêt à favoriser ce type de placement, leur rendement serait meilleur que celui des obligations et des emprunts d’Etat  …/…Laisser un champ de plusieurs centaines de milliards à un salaire indirect mutualisé leur est totalement insupportable  …/…

8.- Le fonds de réserve est-il une solution pour nos retraites ?

Crée par Lionel Jospin en 1999, le fonds de réserve des retraites devait avoir une vie de 40 ans avec une première phase d’accumulation des fonds, de 2000 à 2020, et une deuxième phase d’utilisation des fonds, de 2020 à 2040.

La première phase devait permettre d’accumuler 1 000 milliards de francs ( 150 milliards d’euros) dont l’essentiel serait venu de la Caisse nationale d’Assurances vieillesse, de ceux du fonds de solidarité vieillesse et des revenus financiers de ces fonds.

…/… Au total, le Fonds de réserve n’a permis d’accumuler que 28 milliards d’euros. S’il avait été alimenté comme le souhaitait Lionel Jospin, ce fonds n’aurait, de toute façon pas permis de répondre au besoin de financement de nos retraites …/… C’est pourquoi ce fonds avait toujours été présenté comme un simple <> permettant d’étaler l’augmentation des cotisations de retraites dans le temps en cas d’augmentation soudaine du nombre des retraités.

Il reste 10 ans pour alimenter ce fonds …/…Les placements en bourse pourront, sans doute, permettre d’accumuler quelques milliards mais ces gains se transformeront inéluctablement en lourdes pertes lors de la prochaine crise financière …/…          (à suivre)

Laisser un commentaire

 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo