DIES IRAE – L’INTEGRISME CATHOLIQUE

Posté par lapecnaude le 29 avril 2010

photoxpress4212625.jpg

Des histoires de curé, on en a tant entendu que cela ne nous interpelle plus.

L’Eglise s’est dotée d’un nouveau chef, soi-disant démocratiquement élu, bon, je veux bien. Mais que ce pape, allemand, de culture germanique parle de réunification …. cela me laisse songeuse.

J’ai aussi connu un curé en soutane qui disait la messe avec un P.A 9mm dans une poche, une grenade dans l’autre.

Ce pape, qui est négatif sur tous les sujet d’ordre social, qui rejette plutôt plus que moins les résultats du Concile Vatican II, jésuite de surcroît, docteur de la foi, qui réintègre au sein de son organisation des négationnistes intégristes prend vraiment ses ouailles pour des canards boiteux. Croit-il faire oeuvre de conversion en condamnant sans cesse ?

Il refuse le préservatif en ces temps de grands dangers de maladies, il refuse aux femmes le droit de disposer d’elles-même, il refuse l’homosexualité … jusqu’où va-t-il aller dans sa négation ? Lui aussi va nier les chambres à gaz, les fours crématoires ? Lui qui professe la résurrection de son prophète ?

Ce doit être dans l’air du temps, car voyez cet autre produit  de l’éducation jésuitique, le sire Besson, lui aussi, à sa façon nous dénie nos droits humains. Il a ouvert la boite de pandore, « à bas les immigrés (de tout poil), on les chasse, on les guette, on les piège. Ah ! quelle jouissance lui procure ce comptage et recomptage du nombre d’individus qu’il renvoie, entravés comme du gibier, vers n’importe où, pourvu que ce ne soit pas chez lui, pas chez nous, c’est d’abord chez lui. Parce que Monsieur Besson vit dans SON pays, même pas là où il est né, puisqu’il lui aussi est un sang mêlé, car ce pays il se l’est approprié avec les dents, les ongles, en rognant, trichant, mentant, en se reniant et se vendant au plus offrant.

Triste exemple qui autorise toutes les dérives, telle celle que l’émission tant décriée, « les infiltrés », nous a exposée. Je sais, elle peut être contestable dans ses effets, mais essayez d’être objectifs.

L’histoire qu’ils nous racontent n’est pas banale, cependant elle risque de se produire chaque jour, dans chaque coin de France. Les dérives intégristes ne sont pas toutes musulmanes, pour preuve, ces écoles hors-contrat (je ne veux pas dire que toutes sont semblables, cela reste à prouver). L’école vue ne relève pas de l’éducation nationale, chacun peut éduquer ses enfants lui-même, sous réserve de contrôle, n’oublions pas que cela fait partie du pacte social, éducation va avec prestations familiales. Hors, ce n’est pas toujours le cas. Ici, il n’est pas nécessaire d’être diplomé pour enseigner, seule l’accord avec la philosophie des dirigeants compte. Cela autorise des libertés avec les matières du programme, des oublis et des transgressions fallacieuses proches du déni de l’histoire. Pour moi, ce serait plutôt de l’abus de faiblesse. Rien n’est plus facile que d’impressionner un enfant (exemple, glorifier un homme condamné par la justice française pour traîtrise et autres babioles).

Les enfants calquent les ainés, je les ai entendu dans ce reportage parler de fachos, associer Hitler et raison avec juifs, J’ai découvert que le prètre qui dirige cette école est en accointance avec un groupe de jeunes, catholiques militants, regroupés en une association « Dies Irae » et qu’il l’héberge… Des jeunes que l’on forme idéologiquement et physiquement comme des milices urbaines, j’ai vu des drapeaux franquistes, entendu une théorie faisant référence aux « carnets de Turner », qui n’est autre que le manuel de guérilla urbaine.

Lire la suite… »

Publié dans Politique | 4 Commentaires »

ILE DE RE —- A VOIR DE SES YEUX !

Posté par lapecnaude le 28 avril 2010

http://www.pichtou.com/article-l-ile-de-re-mise-hors-d-eau-avant-les-prochaines-grandes-marees-46945896.html

 

Sans grandes phrases, sans esbrouffe, ils l’ont fait !

Publié dans Non classé | 2 Commentaires »

DIGUES,DIGUES,DIGUES DON DAINE – DIGUES, DIGUES,DIGUES DON DA !!!!

Posté par lapecnaude le 27 avril 2010

http://www.webtv17.fr/Les-elus-de-gauche-et-apparentes-du-CG17-reagissent-au-zonage-decide-par-l-Etat_a178.ht

Ci-dessus, le films réalisé par Web TV17, le 16 avril dernier avec les élus du Conseil Général de Charente Maritime (PS, PRG et apparentés), concernant l’affaire XINTHIA.

Nous z’ôtes, charentais-maritimes, sommes des gens calmes, pondérés, nous aimons notre diversité « terre-mer » et l’équilibre qu’elle nous apporte. On ne peut dire à un charentais-maritime de l’intérieur qu’il ne connaît rien à la côte, c’est faux, depuis des générations chaque famille a des attaches avec ceux du bord de l’océan ou dans les îles. Nous sommes complémentaires, et quand il arrive malheur aux uns, les autres y prennent part. Sans cris, sans ostentation, mais chacun avec ses moyens et pour l’efficacité de tous.

Depuis le 28 février dernier, cette tempête et ses fameuses vagues nous ont perturbés. L’océan s’est déchaîné, pourquoi ? comment ? On ne le sait pas bien, sinon qu’on n’a pas eu de chance. Cà n’aurait jamais dû se produire si ….L’eau a nigé les maisons de la côte, passant outre les défenses mal entretenues des digues.

Aussitôt l’OPINION s’est émue, journaux, télévision, se sont mis en branle. A longueur de journaux télévisés il se sont repus de nos malheurs, tels des charognards sur un charnier. En fin quelque chose à se mettre sous la dent, les distrayant des habituels faits divers tels que les rixes dans les banlieues ou le port du voile d’une centaine de femmes (faut pas vous tromper, ils ont mis çà « sous un voile » pour plus tard quand ils seront « en manque »), et en attendant, qui sait ? le scoop qui les fera hurler à la lune !

Durant quelques jours, les charentais et les vendéens ont travaillé avec les pompiers, volontaires et pro, les gendarmes, la protection civile pour sauver quelques biens et s’organiser en urgence avec l’aide des services municipaux. Dur labeur.

Vinrent alors les z’OFFICIELS ….

Vin Diou, ce ballet d’hélicoptères, des verts, qui ont déchargé des glands, des costumes-cravates en veux-tu en voilà, des uniformes à casquettes et boutons dorés … d’habitude, on voyait passer l’hélico rouge de la protection civile et on se disait « tiens une évacuation sur l’hosto, y a eu de la casse quelque part ! ». Là, non, le Président, les Ministres, les sous-ministres, les Préfets et la suite …, un tas de gens qui se sont promenés, pas loin, avec des airs de circonstance, le menton bien en bas, la bouche pincée, la parole onctueuse, osant serrer des mains calleuses et pleines de boue (c’est sale la boue mais tant pis, c’est une catastrophe hein ?), « j’ai débloqué 2 millions immédiatementpour vous aider « ….. »faut pas que çà recommence ! »…. et ils sont partis, avec leur toutim et leurs hélicos.

Nous, on s’est remis à déblayer, nettoyer, puis on a commencé à réparer.

La Présidente de Région est venue aussi, mais pas avec les autres, elle a discuté, et elle a fait distribuer des secours en argent pour ceux qui n’avaient plus rien. Elle a fait venir des bungalows et des voitures, elle reviendra.

Depuis, depuis, le Ministre-Président du Conseil Général et d’autes choses, notre Bubusse a proposé une augmentation de 6% des impôts… c’était dans le feu de l’action. Un bon seau d’eau et on a éteint. C’t'idée, on les tire d’où les sous ? Déjà qu’il a fait voter une loi qui garde le péage sur le pont de l’île, c’est nous qui l’avons payé, avec les touristes bien sûr, mais c’est chez nous qu’ils viennent alors ?  Et qu’en plus il dépense 750.000 euros à faire des publicités dans le métro pour qu’il y en ait plus, des touristes, bientôt y en aura tant qu’c'est pas l’eau qui va nous niger mais le poids des gens qui sont dessus. Cà en fait des moellons et des pierres pour remblayer les digues, 750.000 euros !

Lire la suite… »

Publié dans Politique | 1 Commentaire »

L’ADJUDANT-CHEF (j’en ai connu – et pas des p’tits lumas tiens !)

Posté par lapecnaude le 26 avril 2010

flicbourr1.jpg            A nos Adjudants-chefs …

> La masse musculaire de l’Adjudant-chef est supérieure à son poids total.
> Si la lumière va plus vite que l’Adjudant-chef, c’est qu’elle a peur de lui.
> Quand l’Adjudant-chef dit qu’il <>, il ne parle pas du sien.
> Un jour le Père Noël a frappé à la porte de l’Adjudant-chef. Depuis il passe par la cheminée.
> L’Adjudant-chef ne ment pas, c’est la vérité qui se trompe.
> Quand l’Adjudant-chef fume un joint, c’est le joint qui est défoncé.
> L’Adjudant-chef n’essaie pas. Il réussit !!
> Le pittbull de l’Adjudant-chef a mis une pancarte devant sa maison avec écrit dessus <>
> Quand l’Adjudant-chef scrute l’horizon, il voit son dos.
> Quand l’Adjudant-chef dit <>, personne ne dit << 2 >>.
> Quand l’Adjudant-chef va au restaurant. C’est le serveur qui laisse un pourboire.
> Depuis que l’Adjudant-chef joue, l’important, c’est de participer.
> L’Adjudant-chef joue aux boules tout seul. On ne touche pas aux boules de l’Adjudant-chef.
> L’Adjudant-chef n’a pas reçu son diplôme du bac. Les correcteurs comptent encore les points.
> L’Adjudant-chef est le seul homme à posséder une Bible dédicacée.
> L’Adjudant-chef peut encercler ses ennemis. Tout seul.
> L’Adjudant-chef pisse face au vent, le vent change de direction.
> L’Adjudant-chef peut claquer une porte fermée.
> L’Adjudant-chef a déjà compté jusqu’à l’infini. Deux fois.
> Certains portent un pyjama Superman. Superman porte un pyjama d’Adjudant-chef.
> L’Adjudant-chef ne porte pas de montre. Il décide de l’heure qu’il est.
> L’Adjudant-chef peut diviser par zéro.
> Dieu a dit <> et l’Adjudant-chef répondit <>.
> La seule chose qui arrive à la cheville de l’Adjudant-chef … c’est sa chaussette.
> Quand Google ne trouve pas quelque chose, il demande à l’Adjudant-chef.
> L’Adjudant-chef fait pleurer les oignons.
> Pour certains hommes le testicule gauche est plus large que le testicule droit. Chez l’Adjudant-chef, chaque
testicule est plus large que l’autre.
> L’Adjudant-chef sait parler le braille.
> Il n’y a pas de théorie de l’évolution. Juste une liste d’espèces que l’Adjudant-chef autorise à survivre.
> Un jour, au restaurant, l’Adjudant-chef a commandé un steack. Et le steack a obéi.
> L’Adjudant-chef mesure son pouls sur l’échelle de Richter.
> L’Adjudant-chef connaît la dernière décimale de Pi.
> L’Adjudant-chef peut taguer le mur du son.
> Quand la tartine de l’Adjudant-chef tombe, la confiture change de côté.
> L’Adjudant-chef est capable de laisser un message avant le bip sonore.
> Le calendrier de l’Adjudant-chef passe du 31 mars au 2 avril … Personne ne fait de blague à l’Adjudant-chef !

…… et je n’ai jamais dit « à vos ordres ! « 

 

Publié dans Non classé | 6 Commentaires »

GUADELOUPE – CARBURANTS et PWOFITASYON …

Posté par lapecnaude le 25 avril 2010

pompeaessence.jpgLa sollicitation de l’ANACT par le Ministère des DOM relève de la démagogie

 

Depuis des mois, les Guadeloupéens, rassemblés autour du LKP, n’ont cessé de dénoncer la pwofitasyon en cours dans notre pays et singulièrement autour de la question des carburants.

Pendant ce temps, les compagnies pétrolières, la Raffinerie des Antilles, l’Etat, ont laissé entendre que l’approvisionnement de la Guadeloupe en carburants provenait d’Europe (Brent), documents douaniers à l’appui, il n’en est rien.

Le carburant consommé en Guadeloupe provient du Vénézuéla, de Trinidad et Tobaggo et des Îles Vierges Américaines.

Mettre en avant la problématique de la production des carburants, aux normes européennes, relève donc d’une méconnaissance de ce dossier.

Différents rapports et non des moindres (Autorité de la Concurrence, Rapport OLLIER, CESR…) mettent en exergue l’opacité qui existe tant en matière de fixation des prix et d’approvisionnement du marché Guadeloupéen que dans le contrôle quasi-total d’une compagnie pétrolière sur notre approvisionnement, avec un droit de vie et de mort sur les gérants et employés des stations-services de Guadeloupe. Et pourtant rien n’a été fait , les pwofitan sévissent toujours malgré leurs soi-disant états généraux et comités interministériels pour l’outre-mer. Une vaste blague. Il y a là, une volonté manifeste de l’Etat français, principal pwofitan, de revenir sur ses engagements.

Aussi est-il curieux, malgré les rapports d’experts officiels et de parlementaires, malgré le protocole du 4 mars, que l’on veuille nous faire revenir au point de départ. C’est là l’objectif de Mme PENCHARD, bras armé de la pwofitasyon aux ordres des compagnies pétrolières.

Force est de constater qu’à ce jour, l’Etat, principal appui des compagnies pétrolières, ne respecte pas les termes de l’accord du 4 mars. Rien n’a changé. Le Préfet fixe les prix décidés par les compagnies pétrolières et les Guadeloupéens paient.

– Et que dire des autorisations données par l’Etat fraçais aux compagnies pétrolières pour stocker des carburants dans les pays anglophones de la Caraïbe, au mépris des dispositions commerciales et douanières ?

– Et que dire de l’autorisation donnée par le Ministère du Budget à la Raffinerie des Antilles lui garantissant une marge bénéficiaire annuelle alors que c’est une entreprise privée ?

– Et que dire de l’exportation de carburants de la Guadeloupe vers l’Europe ?

– Et que ditre qu’aucune action n’aie été prise à l’encontre des pwofitan par l’Autorité de la Concurrence ?

– Et que dire de la compagnie pétrolière française qui a investi plus de 20 milliards d’euros dans les installations pétrolières au Vénzuéla ?

– Et que dire de la nouvelle raffinerie flambant neuve sur le point de voir le jour en Guyane Hollandaise ?

– Et que dire de la Raffinerie des Antilles qui nous vend depuis tantôt les 70% de notre consommation, achetée en produits finis aux prix les plus bas dans la Caraïbe même, aux coûts de production de la Raffinerie ?

Vous l’avez compris, mais visiblement vous ne le savez pas, il s’agit d’un système maffieux savamment organisé par les compagnies pétrolières avec la complicité de l’Etat, et cela au détriment des Guadeloupéens.

Lire la suite… »

Publié dans Politique | 1 Commentaire »

L’AYATOLLAH ET LES TREMBLEMENTS DE TERRE ….

Posté par lapecnaude le 21 avril 2010

islamsexe1.jpg                  Samedi 17 avril 2010, 09h37

L’augmentation des relations sexuelles illicites est la cause de l’accroissement des tremblements de terre, selon l’ayatollah Kazem Sedighi, imam de la prière du vendredi de Téhéran, cité samedi par le quotidien AFTAB.

« Les catastrophes naturelles sont le résultat de notre propre comportement », a déclaré Monsieur Sedighi.

« Beaucoup de femmes mal habillées » (ne respectant pas la tenue islamique ndlr)  » corrompent les jeunes et l’augmentation des relations sexuelles illicites fait accroître le nombre de tremblement de terre » a-t-il déclaré.

Les relations sexuelles hors mariage sont officiellement interdites en Iran.

Les religieux conservateurs dénoncent règulièrement le non respect du code vestimentaire islamique strict par une partie des jeunes iraniennes, en particulier à Téhéran et dans les grandes villes du pays.

« Nous n’avons pas d’autre choix que de nous conformer aux règles de l’islam » a affirmé l’ayatollah Sedighi, en rappelant les récents propos du président Mahmoud Ahmadinejad qui avait mis en garde contre les séismes à Téhéran.

M. Sedighi a également affirmé qu’il « fallait un effort collectif » pour règler les problèmes de la société provoqués par « l’augmentation de l’âge du mariage et du nombre de divorces ».

——————————————-

En fait quel est son problème à cet ayatollah ? Les tremblements de terre, ou la fornication licite ou illicite de ses concitoyens ? En y réfléchissant un peu, et dans son contexte, considérant que selon la religion islamique il doit y avoir cinq ou sept prières par jour, çà ne laisse pas beaucoup de temps pour la bagatelle. Alors on peut être à peu près sûrs qu’ils font « la chose » pratiquement en même temps.

Compte tenu de la population iranienne qui est dans les 7 millions et demi d’individus des deux sexes, en enlevant les enfants, cela doit faire dans le 15 millions d’individus de chaque sexe, soit 15 millions de couples licites ou illicites (il y a peut-être des « anomalies » mais çà on n’en sait rien).

Ces couples, ils sont comme tout le monde, ils travaillent la journée, dînent le soir et font « la chose » après la prière du soir … Je ne suis pas assez matheuse pour évaluer les forces déployées à ce moment là, d’autant plus qu’il faut compter avec les « anomalies, les précoces, les tardifs etc … toutes sortes de données aléatoires qui risquent de fausser légèrement les calculs, mais, mais…. il n’a pas tout à fait tort l’ayatollah, forniquer peut avoir des conséquences terribles sur notre terre !

Reste qu’il a des solutions quand même, autoriser « la chose » par tranche d’âge à certaines heures afin de mieux répartir les forces produites, l’interdire certains jours, mais là la productivité des hommes en serait-elle perturbée ? Châtrer une partie de la population masculine, ce qui diminuerait forcément l’amplitude des forces en mouvement, plein de solutions, quoi …

Lire la suite… »

Publié dans politique d'estaminet | 7 Commentaires »

A VERLAINE …

Posté par lapecnaude le 19 avril 2010

djebel.jpgC’était en juillet 60, un plein cagnard nous obligeait à faire la sieste, nous étions tous là dans la piaule de Guy, le sous-lieutenant du poste d’El Hassi-Bergoug, là bas plus loin que le col d’Aïn El Kebch, tout au bout de l’image …

Cherchant en vain un souffle d’air plus frais dans la touffeur du plein midi, où même les mouches n’osaient pas voler.

Après nous être régalés de l’histoire « du GRRRRand oiseau noir qui nichait sur le plus haut sommet des Highlands d’Ecosse, conte à épisodes plus burlesques les uns que les autres, se fit un silence, et soudain coupant ce silence, une voix …

Je suis venu, calme orphelin,  Riche de mes seuls yeux tranquilles,   Vers les hommes des grandes villes :   Ils ne m’ont pas trouvé malin.

A vingt ans un trouble nouveau   Sous le nom d’amoureuses flammes   M’a fait trouver belles les femmes :   Elles ne m’ont pas trouvé beau.

Bien que sans patrie et sans roi   Et très brave l’étant guère,   J’ai voulu mourir à la guerre :   La mort n’a pas voulu de moi.

Suis-je né trop tôt ou trop tard ?   Qu’est-ce que je fais en ce monde ?   Ô vous tous ma peine est profonde :   Priez pour le pauvre Gaspard !

C’était Jean, un centralien, il mort quelques jours plus tard, sur la piste, une mine ….

Depuis je pleure en lisant Verlaine.

Publié dans Au hasard des vagabondages | 7 Commentaires »

LE COEUR EN DEHORS de Samuel BENCHETRIT

Posté par lapecnaude le 19 avril 2010

hlm3.jpgCette banlieue, ces HLM qui vous collent à la peau et à l’âme. Lorsqu’on y a vécu, on en repart toujours en y laissant un petit bout de notre coeur ! Vous allez me dire que j’aime les histoires tristes d’immigrés, de pauvres, de sans-papiers… c’est un peu cela, oui, en cette époque ou l’on se permet d’entraver des humains comme des bestiaux et de les expédier vers n’importe où pourvu que ne soit pas chez nous, cela me révolte.

Insidieusement ces mots, « sans-papiers », « bâtiments », « tours », me ramènent à ma cage d’escalier avec un ascenseur (farceur lui aussi) jusqu’au 7ème étage du bâtiment 7, avec à chaque étage un vide-ordure sur le palier (clac-schlonc) et deux portes en vis à vis totalement identiques (un oeilleton au milieu bien sûr). Deux familles par étages, des amis, on se parlait, on s’entre-aidait. Chaque escalier était une mini-société.

LE COEUR EN DEHORS, c’est une gamin de dix ans, Charly, pas Charles, TRAORE, parceque son père est Malien, parceque sa mère est Malienne, parceque son père est parti un jour et que sa mère l’attend toujours, en travaillant « au noir », à temps plein chez des bourgeois dont la fille, une avocate a dû louer l’appartement HLM pour la mère de Charly parceque celle-ci n’a plus de papiers, son mari est parti avec …

Charly, un jour où l’ascenseur pour une fois marchait, est descendu avec pour partir à ‘école. A la porte, deux flics et une bonne femme l’accostent et lui demandent « Tu sais où habitent Joséphine et Henry Traoré ? », il le leur indique, et remonte très très vite chez lui par les escaliers. Comme c’est un champion de vitesse, il arrive et se cache dans le vide-ordures, il voit passer les flics, la bonne femme et sa mère qui porte un sac archi plein de choses … un regard, pas de sourire de sa mère, alors il se tait, il attend un long moment en se questionnant. Puis il dévale les escaliers et part au travers de la cité à la recherche de son frère Henry.

Henry ne va plus à l’école, il se drogue, au grand désespoir de sa mère. Charly durant cette recherche nous raconte sa vie, ses copains, Yéyé le roi des charrieurs, Freddy avec son éternelle écharpe autour du cou, Kader… son école, ses profs, ceux qu’il aime, ceux qu’il n’aime pas, la langue française sa matière préférée, la poésie, moins les maths, toute sa vie est et a été dans ce quartier, depuis la maternité, la maternelle, l’école primaire, le collège maintenant. Ces tours aux noms célèbres, Picasso, Proust, Guillaume Appolinaire, ce centre commercial où après avoir fait les courses il va parfois au restaurant avec sa mère, une fois chinois, une fois japonais, tout, il connaît tout Charly, sauf la réponse à cette question : que veulent les flics à ma mère ?

Lire la suite… »

Publié dans Lectures | 2 Commentaires »

Le Président du Conseil Général D. BUSSEREAU digère mal ……

Posté par lapecnaude le 5 avril 2010

                                                               eurobilletspiecess1.jpg

Voilà, nous sommes dimanche 5 avril 2010, donc pas le 1er et ce n’est pas un poisson d’avril. Tous les médias télévisuels d’information du principal actionnaire nous le répètent en boucle :  » Monsieur BUSSEREAU propose une augmentation des impôts locaux afin d’indemniser les sinistrés de la tempête Xinthia !  » avec une vidéo à l’appui.

L’Etat ne peut ou ne veut pas assumer ses charges, c’est à la petite collectivité de la Charente Maritime de le remplacer,  en fait on devrait remplacer le premier actionnaire….. De qui se moque une nouvelle fois le Président du Conseil Général-Ministre des Transports ?  De nouveau nous allons être les couillons de la farce !

Peut-être veut-il nous faire payer sa défaite aux régionales ? Non, ce serait trop mesquin et injuste, il n’est pas comme çà, lui, mais les autres, je ne sais pas, n’oublions pas qu’il y est allé à l’insu de son plein gré.

Le Plan des zones inondables a été clairement défini en 1995, les maires des communes concernées ont allègrement passé outre en délivrant des centaines de permis de construire  avec l’approbation des Préfets de l’État. Ils ont lanterné jusqu’à aujourd’hui à l’aide tous les recours possibles afin de ne pas approuver ce plan, ils n’ont pas fait effectuer les travaux de renforcement et de réfection des digues de protection à la mer.

Si des constructions habitables ont été faites sur ces terrains inondables (risques de moyen à fort, avec montée d’eau de 0,5m à 1m et un écoulement de 0,5m/s), c’est que ces zones ont été incluses dans les plans d’occupation des sols et déclarés constructibles par délibérations des Conseils Municipaux approuvées par les services Préfectoraux de l’État. Ce dit même État qui avait établi les plans des zones inondables.

Si des promoteurs ont été agréés pour construire, ont acheté ces terrains, c’est en toute connaissance de cause (les cadastres en font mention), ils ne pouvaient être ignorants du fait que ceux-ci étaient en zone à risque mortel, ceci a d’ailleurs été mentionné sur certains permis de construire, l’ont-ils été sur tous ? Auquel cas les acheteurs était aussi au courant de ces risques et ont pris leurs responsabilités.

Si des Maires, des Députés, des Sénateurs sont intervenus à ce sujet et ont obtenu le déclassement de certains terrains au mépris de la loi, ce fut « en toute connaissance de la cause » et ils en portent toute la responsabilité vis à vis de la loi.

Si les élus responsables de l’entretien des digues ont promis d’intervenir et ne l’ont pas fait, ils ont failli aux devoirs de leur charge, celle pour laquelle ils avaient obtenu la CONFIANCE de leurs administrés.

Il serait temps de faire « le ménage » dans ces sociétés d’élus et dans les services de l’État.

En tout état de cause, je me dois d’affirmer qu’en tant qu’infime partie de la société imposable de la redevance des impôts locaux (part départementale en l’occurence) :

- J’ai payé pour ma Patrie en m’engageant au service des Armées en temps de conflit.

- J’ai payé mes impôts locaux dans les communes où je résidais.

- Je ne donne plus de subsides à la Croix-Rouge depuis que le Ministre de la Santé de ce temps, responsable des milliers de morts de la canicule en est devenu le Grand Patron.

- Je ne contribue pas aux dons tels Téléthon, Sida et… car étant déclarés grandes causes nationales,  il appartient à l’Etat avec nos impôts faire le nécessaire car je les paie conformément à la loi. Il revient aux services de recherche des grands laboratoires bénéficiaires de larges « niches fiscales » de faire leur travail et non de se préoccuper de ne faire que des bénéfices au profit d’une minorité d’actionnaires (grâce à la sécurité sociale et les multiples commission de contrôle à leur solde).

Il y a en France, UN MILLION de chômeurs en fin de droits, licenciés pour des délocalisations, des compressions-bénéfices, des raison inavouables, qui se retrouvent sans aucune aide puisque les services qui devraient les aider à rechercher un emploi sont incompétents, alors qu’un sous-ministre se permet de dépenser 116.000 euros pour une ballade en Martinique sous un prétexte fallacieux (et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres) et tant d’autres gabegies qui ne font pas honneur à ce gouvernement.

Si cette redevance était exigée, je me porterai « partie civile » afin que les véritables responsables de cette horreur soient démasqués et que justice soit faite. Je ne doute pas que ma plainte sera jetée « au panier » selon les nouveaux us et coutumes de ce temps, mais j’espère que je ne serai pas seule et NOS VOIX porteront loin et LONGTEMPS (jusqu’en 2012 par exemple).

Et là j’ai causé, j’ai causé, mais Boun Diou qu’çà soulage !

Publié dans Politique | 7 Commentaires »

LA FAUTE sur MER – La FAUTE à QUI ?

Posté par lapecnaude le 3 avril 2010

                                                              

                                                                9e628cc7481.jpg

Gageons que si la réforme de la Justice, telle qu’elle nous est présentée actuellement, mettra bien mal à l’aise quelques magistrats, comment instruire à charge et à décharge équitablement lorsque, comme dit mon bon voisin Robert  » C’est rin qu’du beau monde tout çà !  » .

En effet, à La Faute sur Mer, non seulement les élus (député et sénateur) interviennent sur les questions de camping municipaux, peut-être simplement par amitié ou pour rendre service à peu de frais à leurs électeurs, qui dit camping, dit touristes, dit chiffre d’affaire …. mais le Maire à la haute main sur les plans d’occupation des sols et les permis de construire avec la bénédiction de la Préfecture bien sûr  (c’est pas moi … c’est lui ou eux …)

Constructible donc le bord du Lay dans l’estuaire, ce sera donc le lotissement « Les Doris », joli nom d’une embarcation qui servait autrefois sur les morutiers et maintenant en canot de sauvetage, prémonitoire ? C’est devenu un endroit de maisons fantômes, plein de détritus et de décombres, l’eau a arraché les portes et les fenêtres … Lamentable tableau. Il y a eu 29 morts dans ces habitats …en contrebas de la digue.

L’autorisation de lotir à cet endroit accordée par délibération du Conseil Municipal en date du 11 juillet 1996, à été signée par le Maire R. MARRATIER le 1er octobre 1999. La construction en a été confiée à une Association Foncière Urbaine ainsi que sa gestion. Selon le compte-rendu du conseil municipal du 1er octobre 1999, Madame F. BABIN, première adjointe au maire de La Faute, chargée de l’urbanisme ET membre de cette association à quitté la salle et n’a pas pris part aux délibérations ni au vote. Rien que du légal dans l’illégalité. Normal quoi.

En tant qu’adjointe, Madame BABIN signe les permis de construire pour le lotissement voisin, « les Voiliers » dont son fils, promoteur immobilier, possède tous les terrains. Pas de conflits d’intérêts donc. Par exemple, le lot n°29 (392 m2) fera l’objet le 21 décembre 2007 d’un permis de construire signé F. BABIN. Une jolie maison de 118 m2, cet acte a été VALIDE par les services de la Préfecture et porte la mention « Informations diverses aux acquéreurs et locataires … le terrain du projet est situé dans une zone d’aléa moyen à fort de submersion marine correspondant à une hauteur de submersion comprise entre 0,5m et 1m et une vitesse d’écoulement INFÉRIEURE à 0,5m/s. 

On a ouvert le parapluie, tout peut tomber, on n’est pas responsables, on a prévenu !

De toutes façons, ils ne peuvent plus se plaindre, il y eu là 4 morts le 28 février 2010.

Lire la suite… »

Publié dans Politique | 3 Commentaires »

12
 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo