LA FAUTE sur MER – La FAUTE à QUI ?

Posté par lapecnaude le 3 avril 2010

                                                              

                                                                9e628cc7481.jpg

Gageons que si la réforme de la Justice, telle qu’elle nous est présentée actuellement, mettra bien mal à l’aise quelques magistrats, comment instruire à charge et à décharge équitablement lorsque, comme dit mon bon voisin Robert  » C’est rin qu’du beau monde tout çà !  » .

En effet, à La Faute sur Mer, non seulement les élus (député et sénateur) interviennent sur les questions de camping municipaux, peut-être simplement par amitié ou pour rendre service à peu de frais à leurs électeurs, qui dit camping, dit touristes, dit chiffre d’affaire …. mais le Maire à la haute main sur les plans d’occupation des sols et les permis de construire avec la bénédiction de la Préfecture bien sûr  (c’est pas moi … c’est lui ou eux …)

Constructible donc le bord du Lay dans l’estuaire, ce sera donc le lotissement « Les Doris », joli nom d’une embarcation qui servait autrefois sur les morutiers et maintenant en canot de sauvetage, prémonitoire ? C’est devenu un endroit de maisons fantômes, plein de détritus et de décombres, l’eau a arraché les portes et les fenêtres … Lamentable tableau. Il y a eu 29 morts dans ces habitats …en contrebas de la digue.

L’autorisation de lotir à cet endroit accordée par délibération du Conseil Municipal en date du 11 juillet 1996, à été signée par le Maire R. MARRATIER le 1er octobre 1999. La construction en a été confiée à une Association Foncière Urbaine ainsi que sa gestion. Selon le compte-rendu du conseil municipal du 1er octobre 1999, Madame F. BABIN, première adjointe au maire de La Faute, chargée de l’urbanisme ET membre de cette association à quitté la salle et n’a pas pris part aux délibérations ni au vote. Rien que du légal dans l’illégalité. Normal quoi.

En tant qu’adjointe, Madame BABIN signe les permis de construire pour le lotissement voisin, « les Voiliers » dont son fils, promoteur immobilier, possède tous les terrains. Pas de conflits d’intérêts donc. Par exemple, le lot n°29 (392 m2) fera l’objet le 21 décembre 2007 d’un permis de construire signé F. BABIN. Une jolie maison de 118 m2, cet acte a été VALIDE par les services de la Préfecture et porte la mention « Informations diverses aux acquéreurs et locataires … le terrain du projet est situé dans une zone d’aléa moyen à fort de submersion marine correspondant à une hauteur de submersion comprise entre 0,5m et 1m et une vitesse d’écoulement INFÉRIEURE à 0,5m/s. 

On a ouvert le parapluie, tout peut tomber, on n’est pas responsables, on a prévenu !

De toutes façons, ils ne peuvent plus se plaindre, il y eu là 4 morts le 28 février 2010.

Que ce soit à LA FAUTE sur MER ou à L’AIGUILLON le plan de prévention des inondations de 1995 n’a pas été signé. Tout a été fait pour en retarder l’accord.

En 2007, l’Etat revient à la charge et le Maire R. MORRATIER écrit au Préfet de Vendée le 14 mars 2007 en contestant le fait que certaines parties du territoire de sa commune soient classées en zone rouge, donc inconstructibles ou à démolir. Il apostrophe le représentant de l’Etat au sujet du lotissement Les Doris, alors en plein développement, quand celui-ci menace d’interdire toute nouvelle construction en lui disant « Avez-vous pensé aux propriétaires pour qui ces terrains représentent le fruit de toute une vie de travail et qui, du jour au lendemain, n’ont plus rien. N’y a-t-il pas là purement spoliation des biens en question ?

Cela n’a pas empêché de nouvelles constructions.

Le 19 juillet 2007 le Préfet C.DECHARRIERE écrit au maire en refusant l’extension du camping municipal, une nouvelle extension après celle de 2004. Refus du Préfet au motif que  » l’aléa de rupture de la digue de protection demeure et expose le site à un risque fort « .

Un an plus tard, un rapport de la D.D.E (Direction départementale de l’équipement) prévient que  » la rupture des digues sur ce secteur engendrerait des dégâts majeurs aux biens et aux personnes « .

Qu’a-t-on fait ? RIEN.

Tout le monde connaissait les risques, les promoteurs, les propriétaires (pour autant que chaque permis de construire ait été accordé avec les mentions de précautions), le Maire, le Sous-Préfet, le Préfet, la D.D.E, et PERSONNE n’a imagine qu’on pouvait faire un renforcement de la digue ?  Si, le Député D. CAILLAUD avait écrit au Préfet que le Maire de LA FAUTE  s’engageait à procéder à la consolidation des infrastructures existantes dans un souci de prévention…

Plaignons les victimes, et surtout souhaitons qu’une JUSTICE juste et honnête, libre de toute entrave puissse s’exercer en France.

 

 

3 Réponses à “LA FAUTE sur MER – La FAUTE à QUI ?”

  1. b.mode dit :

    « Plaignons les victimes, et surtout souhaitons qu’une JUSTICE juste et honnête, libre de toute entrave puissse s’exercer en France. »
    On en prend pas le chemin !

    Dernière publication sur gras double : Je souhaite supprimer mon blog

  2. b.mode dit :

    150000 euros de dédommagement pour les maisons rasées, ça pue l’arnaque, non ?

    Dernière publication sur gras double : Je souhaite supprimer mon blog

  3. lapecnaude dit :

    @ B.Mode il a été prévu initialement 150000 euros dédommagement des assurance, une question de plafond je crois + 60000 x 2 par l’Etat. Cà c’était samedi. Depuis hier, Bubusse se met à parler d’augmenter les taxes locales, pour les digues, les routes et les maisons + 6%. Comme durant son mandat au C.R. on s’était déjà enquillé 36%, çà fait 36 + 6 = 42% d’augmentation en deux ans.
    L’a bon dos la tempète, sur la route qui mène à la plage de Plaisance sur la commune de Saint Froult en Charente Maritime, AVANT le tempète on ne comptait plus les nids de poule, le bout de routin sur le littoral était hors d’usage, même pas rapiècable !
    Ils comptent nous foutre sur le dos tous les travaux qu’ils n’ont pas voulu faire AVANT parce qu’ils avaient dilapidé les ronds des contribuables à des trucs soit-disant de prestige dont on n’avait rien à faire.

Laisser un commentaire

 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo