DEJA EN 1896 …..

Posté par lapecnaude le 24 mai 2010

lallementvelocipede.jpg   La momie de la Butte-aux-Cailles … il n’y a qu’à Paris que l’on peut associer une momie et un volatile, dans ce vieux quartier de la grande ville fait de ruelles, d’escaliers, d’échoppes sur la rue et de troquets souvent mal famés. Claude Izner, autrement dit les soeurs Liliane Korb et Laurence Lefèvre, cinéastes et écrivains, nous emmènent dans un imbroglio policier dans le milieu des bouquinistes tout en nous faisant nous côtoyer des trimardeurs, des laveuses en bateau de Seine et des sans logis avec leurs héros, un japonais libraire nommé Kenji et ses  associés et parents Victor et Joseph. On se déplaçait en fiacre, à pied, et… en vélocipède.

Le récit vaut par les descriptions des lieux, pas tout à fait les bas-fonds de la ville, des petits métiers d’alors, que ce soit vraies ou fausses aristocrates, bourgeoises ou « femme qui marche », et des cercles littéraires tout autant qu’artistiques. La Butte appartenait aux rapins pas aux rupins, alors.

Je ne vous en citerai que l’épilogue, puisque l’intrigue, ma foi, ne m’a pas vraiment passionnée. C’est un peu catalogue de la Samaritaine, mais c’est l’année 1896, cette année là :

- En 1896, la population de la planète est, selon les statistiques, de 1 milliard 480 millions d’âmes. La compétition pour le partage du monde par les grandes puissances poursuit son cours.


Un aventurier anglais, le Dr Jameson, envahit le territoire des Boers. Il est battu et fait prisonnier, « Le Petit Journal » titre :
<< L'Empereur d'Allemagne, Guillaume II a envoyé une dépêche de congratulation à M. Kruger, le Président de l'Union sud-africaine (Transvaal) qui a rossé les soldats de sa grand-mère >>
En Angleterre, c’est l’indignation. Le bruit se répand d’un conflit imminent avec l’Allemagne.
Les Italiens, déjà installés en Erythrée et en Somalie, affrontent en Abyssinie les troupes du négus Ménélik II. Ils essuient une terrible défaite à Adoua.L’Anglais Lord Herbert Kitchener se bat contre le Mahdi (en arabe : « le bien dirigé »), qui est devenu le maître de tout le Soudan.Aux Antilles, les Cubains soutiennent depuis deux ans leur lutte d’indépendance contre les forces de l’Espagne.Le Japon signe un trait avec la Russie sur la Corée qui devient un condominium, c’est à dire la propriété de deux puissances.

En Turquie, de septembre 1895 à février 1896, le nombre de victimes arméniennes s’élève à 25 000.

Djibouti entre dans la famille des colonies françaises sous le nom de Côte française des Somalis.

Le Général Galièni est fait gouverneur de Madagascar.

On lit dans « L’Illustration » qu’un électricien américain, M. Rich, à proposé l’emploi d’une torpille aérienne pour bombarder les villes. En attendant, dans l’armée française, la vitesse du pas accéléré est ramenée dans l’infanterie de 127 à 120 par minute, sa longueur restant fixée à 27 centimètres.

<< Être curieux et ne s'intéresser à rien, voilà le reportage>>, écrit Ferdinand Brunetière, le directeur de « La Revue des Deux Mondes », honni par Verlaine. Le lecteur lamda se délecte des fait divers qui émaillent la presse. Tels que :

- L’espérance de vie moyenne des médecins en 1896 est de 56 ans et 7 mois.

- Les statistiques de la Préfecture de Police annoncent que Paris compte le plus grand nombre d’étrangers, soit 181 000. Ce chiffre « inquiétant », selon « Le Petit Journal », n’est qu’une estimation : <>.

- Si en Angleterre les ice-cream vendus en plein air arrivent à contenir 7 millions de microbes par centimètre cube, en France les limonades de marque n’atteignent que le score de 1 million de microbes par centimètre cube…..

- En France, on recense 38 228 969 habitants. A Paris, ils sont 2 511 955, en Algérie 4 393 698.

- Le 11 avril, le Sénat repousse un projet d’impôt sur le revenu proposé par M. Paul Doumer, ce qui réjouit les 2 500 000 rentiers, bien plus nombreux que les 52 500 travailleurs qui mèneront 465 grèves entre janvier et décembre.

- Le 23 mai est créé un ministère des postes et des télégraphes. Le même jour, M. Poubelle est nommé ambassadeur auprès du Saint-Siège.

- Le 30, au banquet de St Mandé, les socialistes songent à faire leur unité. L’avocat Alexandre Millerand présente, faute de mieux, un programme réformiste : Jean-Marie Bredin, dans « L’Affaire », résume ses directives et ajoute son commentaire : 
<< "La propriété sociale doit se substituer progressivement à la propriété capitaliste". Certaines industries, comme celle du sucre, "sont mûres dés à présent pour l'appropriation sociale" [ ...] Les socialistes sont internationalistes, mais ils n'ont pas "l'idée impie et folle" de briser la patrie. Oui, ils sont patriotes.[ ...] Il faut d'abord s'emparer du gouvernement. Ainsi les socialistes français se disciplinent.>> et de conclure :<< Se préparent-ils à conforter la République bourgeoise ? >>

- Le 25 mars, à Athènes, un évènement majeur à lieu. A l’initiative du Baron Pierre de Coubertin se déroulent les premiers Jeux Olympiques : 285 athlètes représentent 14 pays. Louis Spyridon gagne le marathon, l’épreuve la plus populaire de Grèce.

- Des explorateurs d’un nouveau genre voient le jour. Eugène Promio, Félix Mesguich,Charles Moisson, Francis Doublier, Gabriel Veyre, ils partent armés d’un trépied, d’une caméra qui peut contenir jusqu’à cent mètre de pellicule, soit cinq minutes de projection continue. Les frères Lumière les ont engagés afin qu’ils engrangent des images animées provenant des quatre coins de la planète.

- Depuis deux, le Capitaine Dreyfus est relégué à l’île du Diable, sa famille intervient et fait appel en révision de son procès, en vain. En novembre 1896, Bernard Lazare fait paraître une brochure intitulée « Une erreur judiciaire. La vérité sur l’affaire Dreyfus ». « Vérité », « Affaire », deux mots qui sont en marche. L’année suivante, en 1894, un journaliste hongrois, Théodor Herzl, correspondant de presse à Paris du journal « la Neue Freie Presse » a assisté aux évènements de l’affaire Dreyfus, entendu les cris de la foule, il ne connaît rien du judaïsme, mais connaît la misère pour l’avoir vue ailleurs, à Londres, c’est la même à Paris. Il conçoit l’espoir de créer pour ses frères du monde entier un pays où ils puissent vivre en paix, dans la dignité. Le 19 janvier 1896, après des semaines d’un labeur acharné, il termine un texte intitulé  » Der Judenstaat » (l’État Juif). << Il suffirait aux nations d'accorder aux masses juives malheureuses un petit coin de terre que le judaïsme aurait la chance d'organiser et de faire prospérer>>. Le rève d’un utopiste va lentement faire son chemin.

- Le 26 septembre, l’administration des cultes est rattachée au ministère de la Justice.

- Cette année là, Anatole France devient Académicien, « Ubu Roi » d’Alfred Jarry fait scandale. Pierre Bonnard peint « La partie de cartes », Paul Cézanne « Les Fumeurs », Pablo Picasso « Le mendiant ». Paul Verlaine meurt et naissent John Dos Passos, André Breton, Elsa Triolet et Denise Grey et tant d’autres …

- Cette année là, la France reçoit le Tsar de toutes les Russies, Nicolas II ….

 

3 Réponses à “DEJA EN 1896 …..”

  1. babelouest dit :

    1896… mon grand-père avait 4 ans. C’est loin. Dans les campagnes profondes, le petit monde politique était si loin….

  2. lapecnaude dit :

    @ Bab – le 30 …. le parti socialiste etc …. on se croirait maintenant.

Laisser un commentaire

 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo