LES FEUX « D’ARTIFICES » DE NICO …..

Posté par lapecnaude le 14 juillet 2010

14juillet.gif  La « saison » parlementaire s’est achevée hier, nous laissant un arrière-goût de pourriture au fond de la gorge. Quand d’aucun vont s’en aller soit-disant rejoindre leur fief électif et leurs électeurs alors qu’ils n’y font qu’y passer et qu’ils s’ensauvent bien vite vers des lieux d’autres plaisirs (souvenez-vous, Mattéi, alors Ministre de la Santé, qui ne s’est pas déplacé alors que la canicule fauchait des petits vieux par milliers), les autres, les tête pensantes de la droite, doivent rester encore un peu pour éponger autant que faire se peut les dégâts de la dernière tourmente.

On fait le défilé, on s’est bien égosillé sur tous lémédias et dans tous les journaux qu’on a à notre botte que Woerth est sauvé … à voire … çà continue, car ils ne peuvent faire taire tout le monde et chaque jour nous amène sa provende de scandales. Gérard Filoche, sur son blog, nous rapporte 30 faits, sans calomnie, juste des faits bruts. Le soldat Woerth n’est pas sauvé.

Arnaud Montebourg, président du Conseil Général de Saône et Loire, dans un interview sur Médiapart appelle le P.S à « saisir la justice », pourquoi ? Parce que le rapport du patron de l’IGF n’est qu’un rapport de subordonné sur son supérieur et par là même sujet à plus que caution. << Parce qu'il commence à se constituer sous nos yeux la preuve publique d'échange de services de complaisance, entre un ministre chef d'une administration fiscale, pourtant habituellement elle-même impitoyable avec les citoyens ordinaires, et les fortunes qui financent l'UMP, un système de trafic d'influence au stade industriel  assuré de son impunité. Nous sommes parfaitement fondés à demander la dissolution administrative de l'organisation "Le Premier Cercle" en raison de ses activités contestables.
Par ailleurs, le fait que le ministre du travail (ex ministre du budget- NDR) ait décidé de démissionner de ses fonctions de trésorier (de l’UMP- NDR) et son épouse de son poste d’employée de Mme Bettencourt est la double démonstration de la validité de nos soupçons de prise illégale d’intérêts, évoqués par plusieurs orateurs de notre groupe parlementaire (E. Guigou, B. Le Roux).
Il est pénalement interdit à tout dépositaire d’un pouvoir public d’avoir un intérêt quelconque dans une entreprise dont il a la surveillance. Or, nous sommes en présence d’un ministre du budget qui dispose de la surveillance particulière de la première fortune de France, et qui ne peut donc pas recevoir de financements directs pour sa propre association de financement. Ni même faire employer sa propre épouse par cette contribuable au pedigree unique, pesant 17 milliards d’euros de patrimoine. Car il est démontré qu’il y a eu surveillance effective, puisque son cabinet avait connaissance de la dénonciation de fraude fiscale par le parquet de Nanterre, au sujet du dossier Banier-Bettancourt.>>

Ségolène Royal et Arnaud Montebourg ont été les deux socialistes les plus radicaux pour dénoncer ce système et le PS, compte tenu des moyens médiatiques annihilés par la droite, a adopté une stratégie de pression en posant question sur question à l’Assemblée Nationale durant ces trois dernières semaines. Le pouvoir a décidé d’empêcher la création de toute forme d’enquête parlementaire relevant pourtant de la responsabilité et du contrôle que le Parlement doit constitutionnellement exercer sur le gouvernement. Il a empêché de faire ouvrir une information judiciaire par un juge d’instruction, confiant dans son pouvoir sur le Procureur chargé de l’affaire, il est vrai que depuis la réforme de la justice, le pouvoir politique à la haute main sur la magistrature. La lutte des parlementaires PS était d’obtenir la saisine d’un juge d’instruction afin qu’il puisse instruire le dossier, ordonner les perquisitions requises et puisque le pouvoir bloque toute forme d’enquête indépendante, il est nécessaire que PS doive lui-même saisir la justice. Reste à déterminer quelles juridictions restent indépendantes du gouvernement, la Haute Cour de Justice ?

<>

<< Le Parlement est désormais marginalisé dans des proportions comme jamais constatées depuis 14 ans que je siège à l'Assemblée. Dans les commissions, les présidents UMP n'acceptent plus les débats. (...) Les lois sont enfilées comme des perles, sans surprise, sans fausse note, faisant ressembler le rituel parlementaire à la liturgie d'une messe en latin. (...) Pas de commission d'enquête, pas de contrôle sur les nominations du pouvoir, pas de contrôle sur la politique étrangère. (...) Les collectivités locales, enfin, sont en perte de souveraineté accélérée, étranglées financièrement par les stratagèmes politiques du gouvernement, qui supprime les recettes pendant qu'il surcharge abusivement leurs dépenses obligatoires et contraintes.  (...) Les élus deviennent les administrateurs involontaires des politique que l'Etat leur inflige, contre tous les principes proclamés pourtant par la Constitution >>

<>

Cela fait réfléchir, jusqu’où faudra-t-il aller pour que les français réagissent ? Combien faudra-t-il de millions de chômeurs en plus ? A quand les soupes populaires nationales ?

 

6 Réponses à “LES FEUX « D’ARTIFICES » DE NICO …..”

  1. babelouest dit :

    clap clap clap clap ! Magistral ! Et malheureusement plus que vrai….. C’est quand qu’on verra cinq millions de mécontents dans la rue ? Il est bien plus que temps ……

  2. Mouloud dit :

    Ouèche c’est Mouloud ! Moi je préfère les feux d’artifesses. Dites pas aux autres que j’suis passé par là, j’vais encore me faire engueuler.

    Mouloud
    http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/categorie-10839993.html

  3. babelouest dit :

    Salut Mouloud, reste, plus on est de fous, plus on rit !

  4. lapecnaude dit :

    Cà pour être fous, les français le sont, sont tous partis se faire crâmer sur les plages à gogo pendant que Sarko, Fillon et consorts sont en trin de les entuber … à preuve, non content de foutre la merde dans les centres de recherche d’emploi, de virer pour un oui ou un non les pov types et leur sucrer leurs indemnités, ils vont aller pomper les « excèdents des fonds de la formation professionnelle des salariés » … en oubliant bien sûr que les dépenses d’une année sont payées par la suivante et ainsi de suite.
    C’est-y pas beau ?
    Qu’est-ce que t’en dis mon frère ?

  5. babelouest dit :

    Çà, je dois dire que je m’attends au pire pendant ces vacances-là en particulier. Ils sont allés si loin déjà, qu’ils peuvent encore accélérer : les centrales syndicales bloqueront tout. C’est une catastrophe, et pourtant les réactions, à part sur les blogs, sont quasi inexistantes, ou ridicules.

    L’avenir n’est pas clair, si les citoyens ne bousculent pas les syndicalistes !

  6. lapecnaude dit :

    Y aurait bien un moyen, mais j’ai pas la recette, et ce serait dur, ce serait d’intervenir aux PSfolies de La Rochelle. Je ne m’en sens pas la force.

Laisser un commentaire

 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo