IL EN VEUT ENCORE ET ENCORE … AFGHANISTAN

Posté par lapecnaude le 25 août 2010

46 … 47ème mort !

 

Dans cette guerre que nous n’avons pas déclarée, Nous, Peuple de France, décidée par le seul « fait du prince » pour faire plaisir à son maître à penser du moment G.W. Bush, DEUX hommes sont morts, trois autres blessés gravement.

Il ne faut pas se leurrer plus avant, ce conflit n’est pas « pour la démocratie » mais plus laidement « pour le profit ».

Le sous-sol afghan recèle des minerais et des ressources d’énergie non-encore évaluées exactement, mais estimées immenses, et immenses sont les bénéfices escomptés par les exploiteurs que sont les pays intervenants.

Chacun en veut une part et qu’importe l’avenir des populations, qu’importe leur culture , les eules cultures respectées par les soit disant libérateurs sont celles que l’on voit sur les documentaires télévisés : des soldats marchant soigneusement en lisière d’un champ récemment labouré et ensemencé de … pavot !

Il aurait été normal d’assister le Commandant Massoud lorsqu’il est venu quérir de l’aide afin de réduire les talibans et libérer son pays de l’extrémisme islamique. La priorité alors était ailleurs, dans une hypothétique menace atomique irakienne et un immédiat profit sur le pétrole !

En ce moment où la plus grande crainte de notre président est celle du mauvais élève qui ayant fait un mauvais devoir à peur de revoir de son nouveau maître, spécialiste es-notation, la sanction qu’il mérite. Il clame à tous les vents « économies, économies, réduction des dépenses somptuaires, des effectifs, des enseignements et autres frais de santé », oubliant en bon tartuffe celles que sa fringale de notoriété NOUS coûte en Afghanistan.

DEUX HOMMES … nous ne sommes que soixante millions environ …

Balayons devant notre porte et exigeons un ordre juste !

3 Réponses à “IL EN VEUT ENCORE ET ENCORE … AFGHANISTAN”

  1. babelouest dit :

    En 1914 déjà….. le déclenchement fut un assassinat, mais les conditions avaient été déjà minutieusement préparées, entre autres par un assassinat autrement plus emblématique, celui de Jaurès. Le Moloch du capitalisme triomphant avait ainsi « sa » guerre. Quant à celle de 1939, qui vit la machine industrielle US fournir tous les belligérants, ses motivations mercantiles furent encore plus cyniques si c’est possible. Le nombre de victimes en est un exemple éloquent. Soixante-cinq millions, la population actuelle de la France. Mais qu’est-ce, face à la Richesse et au Pouvoir de quelques-uns, une petite centaine sans doute ?

  2. Eddie Torial dit :

    C’est pas « notre » président à nous !

    E.T.

  3. baillergeau dit :

    Je ne comprends rien à la politique internationale, aussi je ne vais pas dire que j’ai un point de vue sur le sujet et me limiter à deux observations personnelles.
    1)Tous les pays qui ont voulu gagner une guerre en Afghanistan sont repartis comme ils étaient venus, avec leurs morts et leurs blessés.
    2)Pour ce qui est d’imposer la démocratie à un pays, on a déjà essayé en Algérie où certains de nos meilleurs soldats ont fini par devenir fous, en entrant dans l’OAS.

    Selon Védrine, il reste un job auquel nous devons participer: Comment casse-t-on l’unité des « talibans », dangereuse pour la sécurité de la pire des régions du monde ? C’est sans doute un sale boulot auquel l’armée française se doit participer, même si les conséquences sont lourdes.

    je n’ai peut-être pas raison, mais il faut bien vivre dans notre monde obscur, quand on n’en a pas d’autre.

Laisser un commentaire

 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo