• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 27 septembre 2010

LA BESSONNERIE DE TROP – LA JETABLE Edition n°4

Posté par lapecnaude le 27 septembre 2010

poubelle2.jpg    Après les promesses … souvenez-vous ….

En 2007, Sarkosy, tel un amoureux transi promettant à sa Belle (France) tous les joyaux de l’univers ! Un avenir propre, de l’argent à gogo (mais faut bien travailler hein ?), des hôpitaux, des écoles, des usines, du travail, on va, on va, on va… et de l’argent encore de l’argent par le travail des autres, pour qui ? Ben, c’est simple pour tous (mes amis d’abord hein ?).

Pour ce faire, il endormi à force badigoulages l’esprit de nombre de franchouillards, de ceux qu’il méprise si ouvertement maintenant (cass’toi pauv’con). Il les a embobinés par des discours mielleux tous droit sortis du chaudron de son âme damnée Guéant et de ses conseillers Minn et compagnie. Et cela a marché !  Un temps seulement.

Les lendemains qui déchantent n’ont pas traîné en route, dé-localisations, chômage, hausse des prix, baisse des remboursements de médicaments, dislocation des hôpitaux, le patronat avait pris au mot le slogan  » toujours plus » … Lui s’en bat l’oeil, il voyage (ses sbires aussi, aux frais de la princesse bien sûr), il dépense sans compter, reçoit les scheiks (pas confondre hein, on ne le sait pas encore) de mauvais aloi, s’offre un « gros n’avion » avec un tas de trucs inutiles dedans, çà coûte tout çà, fait des largesses aux entreprises « amies », une réduction de TVA par ci, une suppression de charges sociales par là. Il croit GOUVERNER !

Mais c’est pas çà diriger un pays, c’est tout simplement le mener à sa perte, les finances s’épuisent, le trésor est à sec, la crise arrive … pour lui ? NON ! – « La meilleure défense c’est l’attaque » et tel un roquet devant un dogue allemand il aboie à tous les vents   » c’est les fonctionnaires qui coûtent cher, et en plus ils n’en foutent pas une rame », supprimons en la moitié, non juste un tiers çà ira.

Ça n’a pas été, alors d’une soudaine illumination, il crie « Immigration, immigration  » et tel un présentateur de télévision, il lance un nouveau jeu. D’abord on excite un peu les populations avec un pseudo débat sur la Nationalité, un flop, c’est rien, on relance avec la chasse aux « différents, les sans-papiers, ces étrangers à la peau colorée, au faciès comme ci-comme çà, qui travaillent en douce chez nos bons patrons français qui les paient des clopinettes, ces gens qui volent le pain des bons français, ceux qui pointent au chômage parce qu’ils ne veulent pas travailler dans le ciment ou l’eau de vaisselle et être payés au lance-pierre ou qui n’ont plus de travail parce que leur bons patrons français se sont barrés à l’étranger (là où il y a d’autres gens qui travaillent pour des piécettes) … Ouf ! C’est dit.

Il a eu de l’aide par cela, notre illustre perché sur une valisette, ce mec qui, une fois élu, s’est écrié « la loi, c’est moi et si une ne me convient pas, j’la change ! » Il a mis son pote Heurtefeux à l’Intérieur et aux Cultes (y a des coups qui se perdent) et la ronde commence, une révolte de gamins -une loi, un crime quand même crapuleux -une autre loi, faut pas mollir surtout !

Lire la suite… »

Publié dans Politique | 3 Commentaires »

 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo