• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 8 octobre 2010

MA PAROLE ! LES BANQUIERS SE FOUTENT DE NOUS !!

Posté par lapecnaude le 8 octobre 2010

monnaie.jpg     Il était une fois …..

un jeune homme, trader de son état dans une grande banque bien connue à Paris et dans le monde entier , la Société Générale, vous savez celle qui a des comptes off-shore dans les paradis fiscaux  (pas plus que les autres banques, mais quand même) à qui on avait demandé de faire des bénéfices, beaucoup de bénéfices. On lui avait tout appris, comment acheter à terme prévu avec le système de « levier » , c’est dire un dépôt « virtuel » de 10% du montant des achats des actions visées, comment attendre (pas longtemps, parce que le temps c’est de l’argent, donc on manipule un peu, un petit coup de téléphone judicieux à telle pythie du marché boursier etc …) si bien que les actions achetées (avec seulement 10% de leur valeur , le reste étant dû au terme X du marché) grimpe à la cote (elle aussi virtuelle) et VLAN … les revendre en vitesse en encaissant le bénéfice – lui pas du tout virtuel – une affaire d’affaires en somme, du routinier, du quotidien ….

Le pire c’est que tout cela n’est qu’un jeu d’écritures, l’argent n’existe pas, il n’est qu’inscrit sur le papier qui supporte les chiffres … DU VENT  quoi…

Le dit jeune homme ayant réussi plusieurs coups bien juteux, ses chefs l’ont complimenté, félicité, RÉCOMPENSÉ GRASSEMENT, et ENCOURAGE VIVEMENT à … continuer. Ce qu’il s’est empressé de faire, de plus en plus haut e chiffre d’affaires, de plus en plus gros les engagements de sa banque. Imaginez qu’au lieu de monter le prix des actions en cause soit descendu brutalement … la banque aurait été dans l’obligation de payer ces actions au prix convenu à l’achat et de les revendre au prix le plus bas que celui-ci créant non seulement UNE PERTE DU BÉNÉFICE ESCOMPTE, mais aussi UNE PERTE SÈCHE, une horreur en matière bancaire, le désespoir et la honte pour les banquiers fautifs !!

Et CATASTROPHE … c’est ce qui arriva … il avait tant et tant acheté, c’était bien ce que ses chefs lui avaient demandé, puis dans ces Banques là, eux qui ne regardent pas à vous envoyer une lettre recommandée à 17,80 euros quand votre compte est débiteur de 10 euros seulement … il y a des contrôles. La Banque c’est sérieux, ils gèrent de l’argent qui n’est SURTOUT pas à eux. Les Directeurs qui se frottaient les mains, se mettaient de joyeuses claques dans le dos en se disant « Ah les beaux bénéfices que nous allons faire avec ce garçon ! », se sont retrouvés gros-jean comme devant. Ils avaient trouvé plus malin qu’eux. 

Lire la suite… »

Publié dans Politique | 8 Commentaires »

 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo