• Accueil
  • > Archives pour février 2011

MAIS JUSQU’OU IRONT-ILS ? MA BOUNE DAME !

Posté par lapecnaude le 2 février 2011

souschiens.jpg

Cela s’est fait tout doucement, tranquillement, la vie s’annonçait belle, plus de guerre, du travail pour presque tout le monde, des discours lénifiants, réconfortants, une élection par çi par là, juste de quoi alimenter les journaleux, quelques scandales aussi, alimentés provoqués par les mêmes écrivaillons qui n’arrivaient pas à se satisfaire de la mélasse dans laquelle ils nageaient.

Puis les banques se mirent à faire mumuse , toujours à rechercher les moyens de gagner plus d’argent. A ce jeu, elles en ont voulu plus encore, elles ont inventé, imaginé, vendu du vent, prêté de l’air, et tout s’est écroulé. Lamentable château de cartes biseautées.

La société aussi a joué, elle a sur-joué sur l’air du « c’est pas ma faute, c’est celle de l’autre ». Il fallait des coupables, des exutoires à la vindicte populaire. L’autre, bien entendu, est différent de couleur de peau, d’origine, d’ethnie, de religion … de religion surtout. Le diable était déjà tout trouvé, on l’avait colonisé, exploité, asservi, à l’occasion un peu occis aussi.

Tout recommence, les français ayant fait le tour de leurs turpitudes revenaient à leur point de départ : la croisade du catholicisme contre le peuple impie.

Ces franchouillards empâtés (ma maison, ma voiture, mon hyper-super marché pas loin, mon petit boulot pépère, mon bistrot préféré) se sentirent redevenir soudain vindicatifs, nationalistes, même, plus conquérants mais toujours colonialistes et n’ayant plus de colonies où exercer leurs défoulements, trouvèrent naturellement le moyen de recréer des colonies « intra-hexagonales » !

Mais oui, là, sous leurs yeux, les « cités », les « quartiers », là où végètent les « autres » !

Nous avions eu durant la dernière guerre des individus capables d’écrire des horreurs sur les juifs, l’ennemi de l’intérieur, enfin toute cette littérature de propagande débile, maintenant, sournoisement , le même genre de zigotos, mâles et femelles (elles ne sont pas en reste et certes plus venimeuses encore), reviennent grâce aux nouvelles technologies, la plupart sous des pseudonymes et pratiquent leur art sur internet ou twitter : la panacée de leurs refoulements.

Ils se disent « souchiens », je ne sais comment le comprendre, sous-chiens ou … ?, traitent les « autres » de sous-hommes, parfois avec un certain talent épistolaire, mais avec des arguments si pauvres. Voudraient-ils démontrer leur incapacité à vivre dans une société d’humains ?

Ils se sont montrés incapables par leur choix de vote d’empêcher le démantèlement industriel du pays, la destruction de tous les secteurs vitaux de la production de travail, de se lever pour faire cesser cette comédie de gouvernement, se satisfaisant des rognures qu’ont leur lançait pour les calmer (primes à la casse, crédits à taux réduits pour construire etc …). Vrai, ils avaient voté.

Lire la suite… »

Publié dans Société | 9 Commentaires »

 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo