QU’Y A-T-IL AU FOND DU POT ? Petite chronique …..

Posté par lapecnaude le 3 janvier 2011

potdechambre.jpg

 

 

22 040 euros 

 

 

c’est le montant exact de la prime que percevront les « Recteurs d’Académie Méritants », c’est à dire qui auront réalisé les …

OBJECTIFS ASSIGNES

en clair qui seront parvenus à supprimer un MAXIMUM de postes, de classes voire d’établissements complets.

Jusqu’ici, la prime annuelle des 30 recteurs était de 19 000 euros pour chacun. Elle comportera désormais une part fixe de 15 200 euros, et  »une part variable » dont le montant variera jusqu’à 45 % de la part fixe, soit de 0 à 6 840 euros.

CASSER PLUS POUR GAGNER PLUS ! PLUS CYNIQUE, tu meurs …(et t’auras pas ta sucette !)

 

OUVRIR UNE ÉCOLE,

 

C’EST FERMER UNE PRISON

 

Victor HUGO 

 

 

 

Publié dans Politique | 9 Commentaires »

QU’Y A-T-IL AU FOND DU POT ? …. Petite chronique

Posté par lapecnaude le 12 décembre 2010

leslepen.jpgpotdechambre.jpg

 

çà, et c’est déjà bien trop !

A c’t'heure la droite comme la gauche stigmatisent les discours de Marine Le Pen, que ce soit ceux de l’émission d’Arlette Chabot (cette brave Arlette, il lui en a fallu du courage et du self-control quand même) ou ceux de sa campagne électorale à Lyon.

Faut dire qu’elle s’avançait masquée, la Marine, paroles lénifiantes, charmeuses, demain sera le renouveau du peuple Français, elle suait de sincérité  envers le petit peuple souffrant de tous les maux que « ceux qui avaient gouverné ce pays depuis 30 ans » leur avaient infligé, impôts, taxes, charges … sans aucune précision, toujours dans le vague, mais éructant les mots à la vitesse d’un tir de mitrailleuse.

Verbe haut, discours électoral en direction des futurs électeurs, le poste de Chef du Front National est à la clé !

Toujours ce même leitmotiv haineux, l’immigration, l’immigration, les banlieues … on vise et on ne nomme pas, et surtout ON OUBLIE que nombre de ses adhérents font aussi partie de cette immigration, de première, deuxième et même de troisième génération. Combien de « Pieds-Noirs ou descendants de » peuvent nous parler de leurs ancêtres gaulois ? Ils étaient 2 millions en 1962 !!!

Son projet de gouvernance ? Tout détruire, revenir 50 ans en arrière, rétablir la préférence nationale, les frontières, consommer national même si nous n’avons pas les productions pour, on verra, on s’organisera. Plus d’Europe, plus d’euro, rétablissons notre bon vieux Franc … des moyens ? mais si on rétablit la monnaie nationale on réévalue … en dévaluant voyons, à eux la planche à billets, à nous la brouette pour aller acheter notre kilo de patates !

L’ école ? Soyons prudents, dans le vague mais obligeons les enfants à apprendre La Marseillaise, c’est important pour l’avenir …

A une question d’A. Chabot concernant les fameuses dénégations de son père (et chef de parti) sur les chambres à gaz, elle hésite, grommelle, et finit par le renier (peut-être a-t-elle croisé les doigts derrière son dos, comme les gosses, « c’est pour de rire »). On a suivi sur son visage l’expression de cette contrainte qu’on lui a imposée, élection oblige. Elle s’est repentie à Lyon en commettant cette comparaison ignoble sur l’occupation, affirmant même que les musulmans de France voulaient nous imposer La Charia. Qu’y connaît-elle ? Rien, car tout ce qu’elle dit n’est que phrases creuses, slogans xénophobes.

Et l’observation des expressions de son visage formait comme un kaleidoscope  racontant sa haine et ses mensonges. Lorsqu’elle regardait Rachida Dati, ses lèvres déja trop fines se sont rétractées en rictus, ses mâchoires se sont contractées, ses yeux, déjà petits, se sont réduits à des fentes laissant filtrer un regard … là, devant elle, se tenait son exécration personnifiée, une femme musulmane, descendante d’immigré, socialement reconnue et surtout plus jolie qu’elle !

Elle s’est déchaînée, lui coupant la parole, haussant le ton, peu importe ce qu’elle disait, il lui fallait étouffer la voix de l’Autre, méthode de ruffian que son père ne doit pas désavouer, elle a montré son vrai visage, celui d’une femme arriviste, raciste, sans beaucoup d’éducation et surtout pas d’une candidate au poste de Présidente de la République Française.

Publié dans Politique | 7 Commentaires »

MAHOMET, LES HADITHS … et la CHARIA

Posté par lapecnaude le 26 novembre 2010

chameliertouareg.jpg  Les paroles du Prophète sont des fleurs … que chacun cueille selon son bon plaisir …. 

Au VIII° siècle, soit 200 ans APRÈS la mort de Mahomet, un Imam rassembla un ensemble de « hadiths », ou paroles du Prophète. Ces paroles avaient suivi la tradition orale de l’époque et provenait de toutes part, les compagnons de Mahomet en avaient transmis à leur entourage qui les avaient répétées, Aïcha, son épouse en avait fait autant, et après tout ce temps l’Imam considéra qu’il était temps d’effectuer un travail de recollement et de classification selon les questions de jurisprudence posées à l’époque et traitées SELON SON AVIS PERSONNEL.

En fait, ces hadiths n’ont comme origine, non la parole même de Mahomet mais la transcription de faits ou de situations l’impliquant et transmis ainsi de génération en génération avec les ajouts et les déformations naturelles de ce mode de transmission, ils sont donc, pour la plupart suspects.

Un calife (Al Rachid) proposa de faire du recueil de cet imam une référence unique, enfin une base pour émettre des lois. L’imam refusa « cela n’est pas possible, dit-il, car les compagnons du Prophète se sont dispersés après sa mort et ont tous rapportés des hadiths, les gens de chaque ville qu’ils ont traversée en connaissent des différentes « . Il n’était pas sûr du tout que ces faits et paroles rapportés étaient parfaitement véridiques, donnant par là un exemple d’intégrité et de relativisme qui ne fut pas suivi.

Sa démarche fit cependant des émules, qui se formèrent en « écoles » ou « courants de pensées » qui reprirent son initiative et d’après les différents recueils réunis les transformèrent en un livre unique appelé  » LA CHARIA »  (la Voie), ils codifièrent ainsi les récits et les interprétèrent chacun à leur façon. Selon chaque Calife, l’interprétation guidée le plus souvent par des INTÉRÊTS POLITIQUES, négligea certains textes et en privilégia d’autres. De ce fait, il existe autant de Charia que de mouvements et de pays.

Le schéma directeur de chacune de ces charias détermine pour chaque fidèle ce qui est obligatoire (le respect des piliers de l’Islam), ce qui est recommandé (le mariage), ce qui est indifférent, ce qui est blâmable mais non interdit (le célibat ou le divorce) et ce qui est interdit (le meurtre, le vol …) et les tabous alimentaires.

Les hadiths n’ont pas de force de parole divine directe et ne sauraient remplacer « le texte qui se suffit parfaitement » (le Coran) et faire état d’éléments (par exemple de sanctions) qui n’existent pas « ce serait privilégier la parole d’homme, si sage fut-il, à celle de Dieu ».

Lire la suite… »

Publié dans Politique, Social | 9 Commentaires »

DAME KHADIDJA – PREMIERE FEMME MUSULMANE

Posté par lapecnaude le 22 novembre 2010

harem.jpg    Depuis plus d’un an la presse, les hebdomadaires, les radios, les médias nous ont rebattus les oreilles avec cette fameuse histoire de voie islamique. Les uns étant pour libérer la femme musulmane d’une soumission à l’homme, les autres y voyant un machisme de mauvais aloi, le reste pour créer l’évènement et s’en servir à de fins pas très … catholiques eût dit un de mes camarades.

 

Mais personne n’a demandé l’avis d’une musulmane ? la première concernée après tout, voici celui de Nassira BELLOULA, journaliste et écrivain algérienne fort renommée qui nous a pertinemment redéfinit l’histoire de la femme musulmane depuis son premier jour :

La femme musumlmane soumise à une doctrine dictée par les hommes devra prendre exemple sur les premières dames en islam pour revendiquer ses droits

Les femmes en islam ont-elles toujours été soumises, voilées, écartées de toute décision intime ou publique ? Quatorze siècles après l’avènement de l’islam, elles restent tributaires des interprétations que font les hommes du texte coranique. Entre la parole divine, les communications orales (hadiths) de Mohamed et les traditions, elles ne trouvent plus de place dans les sociétés d’aujourd’hui. Finalement ont-elles fait des progrès dans l’affirmation de leurs droits ? Ou bien ont-elles abdiqué devant tant de difficultés ?

Aujourd’hui peu de femmes musulmanes réussissent à concilier religion, famille et carrière. Leurs conditions se sont davantage compliquées avec la montée de l’intégrisme radical. Le voile, le mariage précoce, la polygamie, la soumission rythment leur vie.

Le port du voile devient polémique. Il est réglé à coups de lois dans certains pays occidentaux tandis qu’il revient en force dans les pays musulmans. Finalement le voile est-il un problème ? Une entrave à la liberté individuelle ? Or, selon de nombreuses associations féminines, ainsi que des études menées sur le terrain (Rachda en Algérie – Africa – Ni putes ni soumises – le Cercle d’Études de Réformes Féministes – le livre de Nacira Guenif Souilamas « Des Beurettes aux descendantes d’immigrants nord-africains, éd. Grasset), les filles voilées abandonnent plus vite leurs études. Elles se marient de plus en plus jeunes et acceptent d’être seconde ou troisième épouse. Elles sont plus enclines à la soumission et à la manipulation. L’Iranienne Chahdort Djavann, auteur de « Bas les voiles ! » paru aux éditions Gallimard, dénonce la complaisance idéologique qui entoure le port du voile. «  »le port du voile met l’enfant ou la jeune adolescente sur le marché su sexe et du mariage, la définit essentiellement par et pour le regard des hommes, par et pour le sexe et le mariage »". L’écrivain rajoute «  » Quand on voile une petite fille, on lui inculque la culpabilité des sa sexualité féminine. On lui dit que ses cheveux et les formes de son corps peuvent à tout moment faire perdre le contrôle de soi aux hommes »".(NDLR: il nous faudra revenir sur ce « on »).

La femme musulmane aurait-elle évolué autrement si elle avait pris sa destinée en mains. Pourtant, les exemples de femmes musulmanes ayant lutté contre l’obscurantisme sont nombreux. Certaines figures emblématiques du combat féminin ont été effacées de la mémoire collective pour une meilleure emprise sur la femme. Pourtant, il suffit de jeter un regard sur le passé pour trouver les éléments essentiels aux revendications féminines d’aujourd’hui. Les premières dames de l’islam sont un exemple de progressistes et de visionnaires ayant pris des positions fermes sur des questions qui s’imposent aujourd’hui comme la polygamie , le voile, le travail féminin, le partage des tâches, le mariage etc …

Lire la suite… »

Publié dans Politique, Social | 10 Commentaires »

QU’Y A-T-IL AU FOND DU POT ? – petite chronique

Posté par lapecnaude le 11 novembre 2010

borlooavecmais.jpgpotdechambre1.jpgfillon.jpg

 

 

 

ON S’EN BAT L’OEIL  !

Publié dans Politique | 6 Commentaires »

DANS LES MALADIES NON RENTABLES : LES BILHARZIOSES

Posté par lapecnaude le 11 novembre 2010

typhas.jpgbilhaziose.bmp    76 pays – 200 millions de sujets infectés – 800.000 morts chaque année …

Voilà le résultat de ces maladies parasitaires liées directement à l’eau.

Pas rentables ces maladies ? Non, pour les grands groupes pharmaceutiques ces endémies ne frappent que les populations du « monde où on ne récolte pas d’argent à la pelle grâce à des gouvernements pourris », pas que ceux-ci ne le soient plus ou moins qu’en Europe, non, mais ils sont PAUVRES (en majorité). Ces pays où la vie d’un humain ne vaut que ce qu’elle peut rapporter quand on sait l’exploiter.

Les bilharzioses (elles sont réparties en 3 groupes distincts) sont causées par un ver plat, le schistosome ou bilharsie (voir photo), dont l’habitat est l’eau douce, stagnante si possible. Sa vie est d’une vingtaine de jours, mais durant ce temps ses ravages sont immenses.

Le schistosome est donc endémique (stat.2008) dans 76 pays. La région africaine regroupe 92% de ses cas dans 42 pays (là où il y a fleuves notamment), dont Madagascar. Dans la région des Amériques, le Brésil compte plus de 95% des personnes atteintes du continent. Dans l’asie du sud-est, un seul foyer d’infection, l’île de Sulawesi. Dans le pacifique occidental, 4 pays, la Chine, le Laos, le Cambodge et les Philippines ont des programmes de lutte, mais 97,3 % des personnes traitées en 2008 étaient Chinoises…

Les schistosomes ou bilharzioses représentent la deuxième endémie parasitaire mondiale après le paludisme. Le cycle se présente ainsi, l’humain infecté rejette des oeufs dans ses urines et dans ses fèces, ces oeufs libèrent des embryons qui se fixent dans des mollusques (genre escargots d’eau douce) il y deviennent des larves, ces larves vont ensuite pénétrer directement sous la peau de l’humain, migrent par voie circulatoire, gagnent le territoire mésentérique (intestinal) inférieur et deviennent adultes. Les femelles pondent des milliers d’oeufs par jour dans les veinules des organes profonds, les oeufs migrent au travers d’un organe creux (vessie, intestin) et sont évacués par les voies dites naturelles. Pas tous, car certains restent dans les organes tels que le foie, les reins, le coeur … ils ont atteint leur vraie destination.

Il existe 3 groupes de schistosomes, un seul est un parasite strictement humain, le schistosome haematobium. Le  S. mansoni  infecte différents mammifères (singes, bétail, rongeurs …), leS. mekongi les chiens et les porcs, leS. japonicum les buffles.

Lire la suite… »

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

QU’Y A-T-IL AU FOND DU POT ? ….. petite chronique

Posté par lapecnaude le 22 octobre 2010

potdechambre1.jpg    Nous avons 525.000 élus en France, répartis dans 36.000 communes, beaucoup de bénévoles ou de petits élus de petits villages qui ne perçoivent que de petites indemnités …. 643 euros mensuels pour 500 habitants … et combien d’heures de travail, de disponibilité, de réunions stériles avec des technocrates imbus de leurs petites fonctions ?

Mais nous en avons d’autres, des petits malins de petite ou de grande envergure qui arrivent bon an  mal an à se faire un petit pactole grâce aux « vices- présidences de ceci ou de cela » (très bien vu sur une carte de visite, c’est long comme titre). Les vices-présidences de syndicats intercommunaux sur l’eau, la voirie, l’air, les bancs publics etc … qui arrivent (comme à Metz et dans d’autres villes aussi importantes jusqu’à 1.770 euros mensuels, jusqu’au plafond autorisé par la loi soit 8.230 euros.

Élu …. un vrai métier d’avenir !

Mais rien n’empèche ces élus de CUMULER ces indemnités avec des RETRAITES …

C’est la loi.

——————————————————————————————————————————————

Quel a été le député qui a porté cet amendement 730 dans cette nouvelle loi des retraites ? Ne dites pas son nom trop fort, il serait maudit jusqu’à la fin des temps !

Sans broncher d’un yota, les députés et les sénateurs ont adopté cet amendement 730 portant la destruction du SERVICE MÉDICAL DU TRAVAIL, réalisant ainsi un des voeux du MEDEF.

La Médecine du Travail existait depuis 1946, ce service réalisait une surveillance médicale des travailleurs, décelait parfois les inaptitudes, décelait souvent les manquements du patronat aux bonnes conditions de l’environnement des postes de travail, décelait les risques d’accident, de maladies dues aux mauvaises conditions de travail, avait un poids juridique certain et gênait le patronat …

Le patronat aime les robots, les « ferme-ta-gueule ou fous-le-camp » (vous n’avez jamais entendu cela en usine ou sur un chantier BTP ?) et n’aime surtout pas les médecins (qui ont leur grand savoir avec eux, et les lois en plus), ces gens qui pouvaient les obliger à aménager un poste de travail, les obliger à respecter les temps de pose prévus, toutes ces petites choses qui coûtent de l’argent. Dans le patronat, on n’investit pas sur les humains, on les exploite, c’est plus rentable.

Voilà, l’amendement 730 légalise : la mise des médecins du travail sous tutelle du patronat, lapide toute possibilité d’une authentique médecine du travail, à un moment où les constats en santé du travail n’ont jamais été aussi alarmants !

Allez donc vous faire reconnaître comme  »handicapé du travail » à 20, 30, 40 % et plus, si c’es le patronat qui décide de votre incapacité au moment de partir en retraite !!

C’est tout pour aujourd’hui et c’est déjà bien suffisant. 

Publié dans Politique | 6 Commentaires »

DUR … DUR… D’ETRE DEPUTE… Vivement la (quille) RETRAITE …Bordel !!!

Posté par lapecnaude le 19 octobre 2010

hydre10.jpg    Ils sont 577, tous élus par le peuple, parce qu’ils ont une bonne tête, parce qu’ils sont « gentils », parce qu’ils ont bien aidé « untel » quand il était dans la peine, parce que « de toutes façons moi je vote « à droite » ou « à gauche » selon les cas, parce qu’il « causent » bien, parce que notre maire nous a dit que si on veut une maison de retraite, lui, « il pourra » … des mots encore des mots … mais qui sont-ils ?

Chacun d’entre nous  »connaît » plus ou moins le nom de son député, mais sait-on qui fait quoi dans un département ? C’est le Conseil Général qui attribue les subventions nécessaires à la création d’un « jardin de Lisette » (ou d’autre chose), le député ne vient que pour l’inauguration, le mousseux et les petits gâteaux secs, parfois couper un ruban, ou attribuer une médaille du « Mérite Agricole ». Notre député ne fait que de grandes choses, il fabrique  » des lois « , ces règles qui nous disent comment on doit vivre et payer … des impôts, des taxes, et autres bricoles. Il est brave parce que lui, il faut qu’il se fasse réélire encore 2 fois avant d’avoir pu cotiser (à taux double, çà donne plus de 40 annuités) suffisamment pour toucher sa retraite. Dans le fond, faut pas être méchant avec lui, sa retraite, il la paie, même s’il n’a strictement rien fait de bon autrement. 

Au jour d’aujourd’hui, çà paie d’être député, sûr qu’il faut mettre le costume et la cravate et savoir sourire même si on n’en a pas envie et supporter les repas (un peu lourds parfois) d’inauguration ou de réunion de parti. Mais on n’a rien pour rien.

Comptez-donc, un député çà gagne : 5.514,68 euros d’indemnité de base, plus celle de résidence (3%) 165,44 euros, plus celle de fonction (?) 1.420,03 euros, soit 7.100,15 euros par mois. Ça, c’est la base, il faut ajouter l’indemnité de secrétariat soit 6.412,00 euros, plus un crédit de rémunération de ses collaborateurs 9.138,00 euros (çà monte vite avec les charges, c’est pourquoi le mien de député il a embauché sa femme, rien de perdu), quand des fois il pense en avoir trop il en donne un peu à son parti. Cela nous donne un total de 22.650,15 euros – moins les charges, bien sûr, la retraite double 1.177,50 euros, cotisation exceptionnelle de solidarité (il peut hein ?) 56,80 euros, la CSG et la CRDS 550,97 euros et la fameuse cotisation à la caisse de chômage des députés 27,57 euros. Il lui reste quand même 5.287,21 euros. Il n’est imposable que sur une partie de ses indemnités.

En plus, depuis 1992, il peut avoir un autre mandat électif, même plusieurs, faut jamais s’arrêter en si bon chemin quand on plait, mais les indemnités en sont plafonnées à 2.757,94 euros. Donc en tout, çà lui fait dans les 23.594,55 euros mensuels … et soit disant qu’ils sont les moins payés d’Europe ! Faudrait pas qu’ils aillent dire çà au Smicards, ou aux Rmistes !

Mais c’est pas tout …

Lire la suite… »

Publié dans Politique | 3 Commentaires »

A MESSIEURS LES DEPUTES … vers 2012 !!!!!!

Posté par lapecnaude le 17 octobre 2010

potdechambre.jpg

Souviens-toi du vase de Soisson a dit le Roi …. Le Peuple dit aujourd’hui aux Députés « souvenez vous de l’amendement rectificatif à la Loi sur les Retraites n° 249 …..

Par un vote du 3 septembre 2010, les députés ont rejeté à la quasi-unanimité l’amendement n° 249 Rect. proposant d’aligner leur régime spécifique de retraite ( dont bénéficient également les membres du gouvernement) sur le régime général des salariés.

Alors qu’ls n’ont de cesse d’expliquer l’importance de réformer rapidement un régime de retraite en déficit, les parlementaires refusent donc d’être soumis au régime de retraite de la majorité des Français.

C’est ce qu’ils appellent une réforme « juste » paraît-il !

Nous nous en souviendrons en 2012  !!!!

 


 

Publié dans Non classé, Politique | 8 Commentaires »

MA PAROLE ! LES BANQUIERS SE FOUTENT DE NOUS !!

Posté par lapecnaude le 8 octobre 2010

monnaie.jpg     Il était une fois …..

un jeune homme, trader de son état dans une grande banque bien connue à Paris et dans le monde entier , la Société Générale, vous savez celle qui a des comptes off-shore dans les paradis fiscaux  (pas plus que les autres banques, mais quand même) à qui on avait demandé de faire des bénéfices, beaucoup de bénéfices. On lui avait tout appris, comment acheter à terme prévu avec le système de « levier » , c’est dire un dépôt « virtuel » de 10% du montant des achats des actions visées, comment attendre (pas longtemps, parce que le temps c’est de l’argent, donc on manipule un peu, un petit coup de téléphone judicieux à telle pythie du marché boursier etc …) si bien que les actions achetées (avec seulement 10% de leur valeur , le reste étant dû au terme X du marché) grimpe à la cote (elle aussi virtuelle) et VLAN … les revendre en vitesse en encaissant le bénéfice – lui pas du tout virtuel – une affaire d’affaires en somme, du routinier, du quotidien ….

Le pire c’est que tout cela n’est qu’un jeu d’écritures, l’argent n’existe pas, il n’est qu’inscrit sur le papier qui supporte les chiffres … DU VENT  quoi…

Le dit jeune homme ayant réussi plusieurs coups bien juteux, ses chefs l’ont complimenté, félicité, RÉCOMPENSÉ GRASSEMENT, et ENCOURAGE VIVEMENT à … continuer. Ce qu’il s’est empressé de faire, de plus en plus haut e chiffre d’affaires, de plus en plus gros les engagements de sa banque. Imaginez qu’au lieu de monter le prix des actions en cause soit descendu brutalement … la banque aurait été dans l’obligation de payer ces actions au prix convenu à l’achat et de les revendre au prix le plus bas que celui-ci créant non seulement UNE PERTE DU BÉNÉFICE ESCOMPTE, mais aussi UNE PERTE SÈCHE, une horreur en matière bancaire, le désespoir et la honte pour les banquiers fautifs !!

Et CATASTROPHE … c’est ce qui arriva … il avait tant et tant acheté, c’était bien ce que ses chefs lui avaient demandé, puis dans ces Banques là, eux qui ne regardent pas à vous envoyer une lettre recommandée à 17,80 euros quand votre compte est débiteur de 10 euros seulement … il y a des contrôles. La Banque c’est sérieux, ils gèrent de l’argent qui n’est SURTOUT pas à eux. Les Directeurs qui se frottaient les mains, se mettaient de joyeuses claques dans le dos en se disant « Ah les beaux bénéfices que nous allons faire avec ce garçon ! », se sont retrouvés gros-jean comme devant. Ils avaient trouvé plus malin qu’eux. 

Lire la suite… »

Publié dans Politique | 8 Commentaires »

123456
 

Justina Angebury |
Réservation 2010 - Furet / ... |
sac à mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | to be or not to be
| le blog du Dr. Drake
| doc Dilo